TROYES (10)

[95.8 FM]

Titre en cours

Titre

Artiste

Émission en cours

CYRIL

12:00 16:00

Émission en cours

CYRIL

12:00 16:00

Background

Le pass sanitaire est désormais obligatoire pour certains salariés

Écrit parle 30 août 2021

Il va falloir montrer patte blanche. A partir de ce lundi 30 août, le pass sanitaire devient obligatoire au travail. Les principaux concernés sont les salariés en contact avec le public à l’instar des serveurs dans les bars et les restaurants ainsi que les personnes qui travaillent dans les cinémas, musées ou encore les trains grandes lignes, soit, là où il était déjà requis pour les clients. En France, 1, 8 millions de salariés sont concernés.

Les employeurs ont jusqu’au 15 novembre pour vérifier la validité des pass de leurs employés. La mesure concerne aussi les bénévoles intervenant dans tous “les lieux, établissements, services ou évènements” listés par le ministère du Travail. Cependant, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a promis dimanche “une semaine de souplesse, de pédagogie, de rodage, de tolérance”.

Les personnes qui travaillent dans les lieux suivants doivent avoir leur pass :

Obligatoire dans les lieux de santé depuis le 9 août, le pass sanitaire devra notamment être présenté par les personnes qui travaillent dans les lieux suivants :

– Les centres commerciaux de plus de 20 000 m² lorsque la situation sanitaire du département concerné est inquiétante (plus de 200 cas pour 100 000 habitants), et sur décision des préfectures.

– Les établissements sportifs clos

– Les salles de jeu

– Les foires, les forums et les salons

– Les fêtes foraines qui comptent plus de 30 attractions

– Les parcs zoologiques

– Les bibliothèques et les médiathèques

-Les parcs d’attractions

-Les salles de spectacle

-Les festivals

-Les bars et la restauration

– Les discothèques

– Les cinémas

– Les musées

  • Les transports publics de longue distance (TGV, vols nationaux ou encore cars interrégionaux)

Cette restriction concerne les salariés, mais également les bénévoles, prestataires, intérimaires et sous-traitants qui interviennent dans ces lieux. Seules exceptions : les personnes qui travaillent dans des établissements non accessibles au public, ou en dehors des horaires d’ouverture et les salariés mineurs, qui ne seront concernés qu’à compter du 30 septembre.


L'avis des lecteurs

Postez votre avis

Votre adresse mail ne sera pas publiée.Les champs marqués avec * sont obligatoires