Articles marqués avec ‘police’

⚠️ ALERTE : Ce produit toxique circule dans les établissements scolaires

Ecrit par Tony BOULENGER. Posté dans Actu, Département de l'Aube, Grand Est, Troyes

Les autorités Auboises tirent le signal d’alarme contre cette substance dangereuse qui touche principalement les jeunes. Un produit composé de cannabinoïde de synthèse circule dans les établissements scolaires.

Un produit toxique qui se propage dans les lycées et les collèges

L’inquiétude règne à propos des jeunes de l’agglomération Troyenne. Cyrille Souvais, de l’unité de prévention des conduites à risques de l’hôtel de police de Troyes, intervient régulièrement dans les établissements scolaires. Il mène principalement des actions de sensibilisation et de prévention auprès des jeunes.

Le brigadier de police a été témoin de l’arrivée d’un nouveau produit toxique qui sème l’inquiétude depuis près d’un an dans les lycées et les collèges. Ce liquide versé dans une cigarette électronique est composé d’arômes et de produits dangereux. Ce dernier circule en libre accès sur le net sous le nom de « CBD ». Or, « il y a une grosse confusion entre le CBD qui pourrait être utilisé synthétiquement dans le cadre médical et ce qui circule dans les établissements scolaires (…) Ce que consomme certains étudiants n’est PAS du tout du CBD. » explique Cyrille Souvais. « Ces produits sont composés de cannabinoïde de synthèse, ils ne contiennent aucune substance de cannabis, pas même du THC -molécules psychoactives du cannabis- mais des produits très toxiques et extrêmement dangereux pour la santé. »

Une substance qui provoque des effets dramatiques…

« On retrouve des effets psychiques comme des hallucinations, des anxiétés ou des bad trip beaucoup plus violents qu’avec du cannabis. Sur le physique, on va retrouver des difficultés respiratoires, des problèmes rénaux, on peut même aller jusqu’à la perte de connaissance voir au coma ou à l’arrêt respiratoire (…) On peut aussi avoir une dépendance à ce E-liquide. » explique Cyrille Souvais. « Si l’un de vos proches fait un malaise ou perd connaissance à cause de ce produit, contactez immédiatement le 15. » conclu le brigadier de police.

Des chiffres inquiétants mais encore flous : L’omerta règne dans certains établissements scolaires…

Selon, le brigadier de police, énumérer le nombre de jeunes touchés reste difficile. Sur la semaine du 10 février 2020, dix signalements ont été effectués. Certains consommateurs ont été pris en charge à l’hôpital. Un premier cas a même été signalé dans un collège. Les autorités dénoncent le manque de connaissances de ce fléau ainsi que l’absence de prévention dans certains établissements et dans les familles. Certaines structures scolaires préfèrent rester discrètes sur ce sujet…

Une substance légale ou pas ?

Si le cannabinoïde de synthèse n’a pas été identifié, il ne peut pas faire l’objet d’une réglementation ou d’une interdiction. Il reste cependant extrêmement dangereux, en effet, la molécule de ce dernier n’est pas clairement reconnue. Certaines substances sont déjà identifiées des services de police et sont désormais interdites. Or, ces dernières sont toujours vendues et faciles d’accès pour les jeunes.

Sézanne : Un candidat aux municipales menacé de mort

Ecrit par Tony BOULENGER. Posté dans Actu, Grand Est, Haute-Marne, Marne

Le choque est toujours présent. Nelçon de Almeida, colistier du candidat Jean-François Quinche qui se présente aux élections municipales de Sézanne, ne s’attendait pas à être victime de menace de mort.

Selon France 3 Grand Est, vendredi 14 février, Nelçon de Almeida a retrouvé une arme factice sur le capot de sa voiture. L’homme, impliqué dans la vie politique locale, pensait à une blague menée par des enfants. Mais en découvrant un papier sur lequel il était inscrit « Une campagne électorale, ça peut être détonnant », le candidat a pris conscience de la réalité des faits…

Jean-François Quiche et Nelçon de Almeida ont déposé une plainte pour menace de mort. Le maire sortant, Sacha Hewak, s’est exprimé et déclare condamner de tels actes. Il espère que la gendarmerie pourra retrouver rapidement les auteurs de ces faits.

Aube : Attention de FAUX agents des eaux frappent aux portes !

Ecrit par Tony BOULENGER. Posté dans Grand Est, Justice, Mairie de Troyes, Troyes

La police appelle à la vigilance…

Sur Twitter, la police nationale de l’Aube appelle à la prudence. Dans un message publié sur le réseau social, les forces de l’ordre annoncent que de faux agents Veolia font du porte à porte à Troyes et son agglomération. Lors de leur opération, ils présenteraient une carte factice de l’entreprise. Si l’habitant leur ouvre la porte, ils expliquent venir vérifier la qualité de l’eau et en profitent pour faire main basse sur les bijoux.

Sur son compte Twitter, la police écrit « Une visite inattendue ? N’ouvrez pas la porte. Faites le 17 : nous viendrons vérifier ». Autres conseils : Ne laissez pas entrer un inconnu chez vous sans être certain de sa qualité, ne vous fiez pas non plus aux uniformes. En cas de doute, contactez l’entreprise concernée pour être informé. Si l’individu insiste pour pénétrer dans votre domicile, contactez le 17 ou le 112.

Marne : Un forcené arrêté, sa mère retrouvée morte à son domicile

Ecrit par Tony BOULENGER. Posté dans Actu, Grand Est, Justice, Marne, Reims

Le GIGN, une vingtaine d’hommes armés et les pompiers ont été déployés ce lundi 3 février à Esternay dans la Marne.

Ce lundi 3 février, gendarmes et sapeurs-pompiers ont été appelé en urgence rue Léon-Bourgeois à Esternay. Un homme s’est retranché à son domicile. D’après plusieurs sources, le quinquagénaire était armé et vivait seul avec sa mère âgées de 79 ans. Le forcené menaçait de la tuer. Un important dispositif de sécurité a été mis en place à partir de 11h45 pour sécuriser les lieux, la rue a été fermé à la circulation.

Une vingtaine d’hommes armés ont encerclé la maison. Mais les négociations n’ont rien données. En fin de journée, vers 17 heures,le GIGN est arrivé. Après plusieurs heures de négociations peu fructueuses, l’assaut a été lancé. A leur arrivée dans la maison de l’individu, les forces de l’ordre ont retrouvé le corps sans vie de sa mère. L’homme, blessé, a été évacué par le SMUR d’Epernay vers le CHU de Reims. Il aurait tenté de se suicider avec son arme.

Une enquête pour homicide sur ascendant a été ouverte par le parquet de Châlons-en-Champagne. Dans les colonnes de l’Union, la procureure de la République Ombeline Mahuzier a déclaré “Le suspect, qui a retourné l’arme contre lui, a été transporté à l’hôpital. Son état médical n’est pas compatible pour le moment avec une mesure de garde à vue”.