Grave accident du travail au domaine Saint-Victor

Ecrit par Tony BOULENGER. Posté dans accident, Actu, Département de l'Aube, Grand Est

Une agent d’entretien a été héliporté à l’hôpital de Dijon.

Un grave accident de travail s’est déroulé ce matin au domaine Saint-Victor à Soulaines-Dhuys. Une agent d’entretien s’est coincé le bras dans le portail coulissant du parc naturel vers 5h30. La victime travaille pour le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement du Pays de Soulaines.

Les forces de secours et les gendarmes sont rapidement intervenus sur place. Pour extraire la femme de ménage, les secours ont dû découper le portail. La victime a été héliportée à l’hôpital de Dijon. Son pronostic vital n’est plus engagé. Une enquête est en cours en relation avec l’inspection du travail.

Philippe Dallemagne, maire et président de la communauté de communes de Vendeuvre-Soulaines, s’est rendu sur les lieux de l’accident.

⚠️ ALERTE : Ce produit toxique circule dans les établissements scolaires

Ecrit par Tony BOULENGER. Posté dans Actu, Département de l'Aube, Grand Est, Troyes

Les autorités Auboises tirent le signal d’alarme contre cette substance dangereuse qui touche principalement les jeunes. Un produit composé de cannabinoïde de synthèse circule dans les établissements scolaires.

Un produit toxique qui se propage dans les lycées et les collèges

L’inquiétude règne à propos des jeunes de l’agglomération Troyenne. Cyrille Souvais, de l’unité de prévention des conduites à risques de l’hôtel de police de Troyes, intervient régulièrement dans les établissements scolaires. Il mène principalement des actions de sensibilisation et de prévention auprès des jeunes.

Le brigadier de police a été témoin de l’arrivée d’un nouveau produit toxique qui sème l’inquiétude depuis près d’un an dans les lycées et les collèges. Ce liquide versé dans une cigarette électronique est composé d’arômes et de produits dangereux. Ce dernier circule en libre accès sur le net sous le nom de « CBD ». Or, « il y a une grosse confusion entre le CBD qui pourrait être utilisé synthétiquement dans le cadre médical et ce qui circule dans les établissements scolaires (…) Ce que consomme certains étudiants n’est PAS du tout du CBD. » explique Cyrille Souvais. « Ces produits sont composés de cannabinoïde de synthèse, ils ne contiennent aucune substance de cannabis, pas même du THC -molécules psychoactives du cannabis- mais des produits très toxiques et extrêmement dangereux pour la santé. »

Une substance qui provoque des effets dramatiques…

« On retrouve des effets psychiques comme des hallucinations, des anxiétés ou des bad trip beaucoup plus violents qu’avec du cannabis. Sur le physique, on va retrouver des difficultés respiratoires, des problèmes rénaux, on peut même aller jusqu’à la perte de connaissance voir au coma ou à l’arrêt respiratoire (…) On peut aussi avoir une dépendance à ce E-liquide. » explique Cyrille Souvais. « Si l’un de vos proches fait un malaise ou perd connaissance à cause de ce produit, contactez immédiatement le 15. » conclu le brigadier de police.

Des chiffres inquiétants mais encore flous : L’omerta règne dans certains établissements scolaires…

Selon, le brigadier de police, énumérer le nombre de jeunes touchés reste difficile. Sur la semaine du 10 février 2020, dix signalements ont été effectués. Certains consommateurs ont été pris en charge à l’hôpital. Un premier cas a même été signalé dans un collège. Les autorités dénoncent le manque de connaissances de ce fléau ainsi que l’absence de prévention dans certains établissements et dans les familles. Certaines structures scolaires préfèrent rester discrètes sur ce sujet…

Une substance légale ou pas ?

Si le cannabinoïde de synthèse n’a pas été identifié, il ne peut pas faire l’objet d’une réglementation ou d’une interdiction. Il reste cependant extrêmement dangereux, en effet, la molécule de ce dernier n’est pas clairement reconnue. Certaines substances sont déjà identifiées des services de police et sont désormais interdites. Or, ces dernières sont toujours vendues et faciles d’accès pour les jeunes.

La nuit de l’orientation : Un événement à ne pas manquer !

Ecrit par Tony BOULENGER. Posté dans Actu, agenda, Département de l'Aube, Emploi, Espace Argence, Grand Est, Mairie de Troyes, Troyes

Alors que les lycéens ont pu inscrire leurs vœux dans la plateforme Parcoursup, certains hésitent encore concernant leurs choix d’orientation. Heureusement, « La nuit de l’orientation » va leur permettre de découvrir de nouvelles formations et de nouveaux métiers.

Collégiens, lycéens, étudiants, salariés, demandeurs d’emploi, personnes en reconversion… Tous sont attendus mercredi 29 janvier à l’Espace Argence de Troyes. De 14 à 20 H, les visiteurs pourront découvrir les nouvelles formations proposées par la région. Pour cette onzième édition, l’événement annonce des nouveautés : Des offres d’emploi, de stages et d’alternance seront proposées par filière.

« La nuit de l’orientation » réuni de multiples corps de métiers afin d’informer les visiteurs sur les formations qui s’y rattachent. L’objectif : Aider chacun à trouver sa voie professionnelle.

L’événement organisé par la CCI de Troyes proposera aussi de nombreuses animations et des démonstrations. Le pôle formation, par exemple, sera présent avec son camion de l’industrie, le secteur du transport vous mettra en situation de travail avec des lunettes de réalité virtuelle, les pompiers feront des démonstrations du GRIMP ou encore d’évacuation des personnes…

En quelques chiffres, l’Espace Argence accueillera 106 exposants et 15 filières seront représentées. Chaque édition rassemble près de 3 000 visiteurs.

Votre radio, Latitude, sera aussi présente. Cyril présentera son émission en live de 16 H à 19 H. Un jeu concours sera lancé par la station avec un relai du Petit Aubois sur les réseaux sociaux. De nombreux cadeaux sont à gagner !

Troyes : Une retraite aux flambeaux contre la réforme des retraites

Ecrit par Tony BOULENGER. Posté dans Actu, Département de l'Aube, Troyes

Environ 350 personnes se sont réuni pour dire « non à la réforme des retraites.

Ce jeudi 23 janvier 2020, plus de 300 personnes ont répondu à l’appel de l’intersyndical (CGT, Solidaires, FSU, FO, CGC). Tous se sont mobilisé pour protester contre le projet de réforme des retraites.

Dès 17 H 30, les manifestants se sont rassemblés sur la Place de l’Hôtel de Ville de Troyes. Tous ont allumé leurs flambeaux à la même heure. Les loupiotes étaient d’ailleurs vendues au prix de 2 € au profit des caisses de grève.

Lorsque les têtes de flambeaux se sont enflammés, les manifestants ont chanté le titre phare de Johnny Hallyday : Allumer le feu. Après cet événement, les opposants à la réforme des retraites ont marché jusqu’à la préfecture de l’Aube.

Dans une ambiance joyeuse, aux airs de 14 juillet, le cortège a su se faire entendre dans les rues Troyennes. Plus surprenant dans ce type d’événement, des enfants ont défilé aux côtés de leurs parents. L’occasion pour les syndicats et les manifestants de démontrer que « cette réforme va principalement toucher les générations futures ».