La Croix-Rouge de l’Aube en renfort à Chaumont

Ecrit par Tony BOULENGER. Publié dans Non classé

En première ligne. Alors que le monde est inquiet, impuissant face à la pandémie qui le frappe, certains décident d’agir, de venir en aide à ceux qui ont été touchés par le covid-19. Dans les hôpitaux, les renforts manquent pour venir en aide au personnel soignant engagé sur le terrain.

 

Ainsi, ce lundi 7 avril 2020, deux secouristes de la Croix-Rouge de l’Aube ont été appelés pour prêter main forte au personnel soignant de l’hôpital de Chaumont, en Haute-Marne. Zoë et Jonas sont mobilisés, ils doivent assurer l’accueil des patients dans « la tente covid-19 ». Ce poste médical permet d’examiner les personnes contaminées par la maladie. Les deux secouristes sont aussi en charge de l’admission administrative des malades et de la transmission de potentiels tests de dépistage au laboratoire de l’hôpital.

 

Zoë confie « les urgences sont très calmes, les patients ont peur de venir par crainte d’attraper le virus ». Ce lundi, plusieurs centres hospitaliers témoignent : les patients ont déserté les services d’urgences qui « tournent aujourd’hui à 30 ou 40 % seulement. Du coup, les lits dédiés aux pathologies classiques ne sont pas saturés », a déclaré, ce lundi, le président de la Fédération des hôpitaux privés (FHP), Lamine Gharbi. Avec humour, Zoë déclare « Les gens ont arrêté de venir pour le moindre bobo ».

 

L’hexagone s’inquiète également pour les infirmières, celles qui protègent et accompagnent les patients pendant cette période inquiétante. La secouriste de la Croix-Rouge de l’Aube confie « L’état d’esprit du personnel de santé que nous avons rencontré est plutôt bon, c’est des personnes très soudés (…) Ils ont peur de “l’après confinement” ». Selon Zoë, le personnel soignant craint « l’impact psychologique » que va provoquer cette période sur les Français.

 

Sur la page Facebook de l’association (Croix Rouge de l’Aube DTUS), Zoë et Jonas ont écrit, que ce lundi fut « une journée riche en partage avec les équipes soignantes, le SAMU, les ambulanciers et les pompiers ». La Croix-Rouge alternera un jour sur deux avec une association civile de la Haute-Marne.

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire